Nouvel avatar pour le CETA

le
2
    BRUXELLES, 8 décembre (Reuters) - Une commission du 
Parlement européen s'est prononcée jeudi contre l'adoption de 
l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada 
(CETA), nouvel avatar sur la voie de son entrée en vigueur 
partielle prévue en 2017. 
    La commission de l'emploi a voté, par 27 voix contre 24, une 
motion recommandant le rejet par le Parlement, lors d'un vote 
prévu en février, du Comprehensive Economic and Trade Agreement, 
jugeant qu'il entraînera la perte de 204.000 emplois dans l'UE. 
    Au Parlement européen, c'est la commission du commerce qui 
sera chargée le mois prochain de se prononcer au final sur le 
CETA. Auparavant, d'autres commissions peuvent exprimer un avis. 
    Au terme de sept ans de négociations, le CETA a été signé le 
30 octobre à Bruxelles entre les deux parties, après quelques 
objections de dernière minute, en particulier de la Wallonie. 
    Il doit faire disparaître les tarifs douaniers sur près de 
99% des marchandises et, selon ses promoteurs, dynamiser le 
commerce et l'emploi de part et d'autre de l'Atlantique. Ses 
détracteurs invoquent les menaces qu'il ferait peser sur 
certaines politiques européennes. 
 
 (Philip Blenkinsop, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • franck8 le jeudi 8 déc 2016 à 16:44

    Bien fait !

  • aerosp le jeudi 8 déc 2016 à 16:35

    500 millions d'européens, 35 millions de canadiens