Nouvel an: les Français vont boire, peu prévoient comment ils vont rentrer

le
0
AISPIX by Image Source/shutterstock.com
AISPIX by Image Source/shutterstock.com

(AFP) - Une forte majorité de Français (90%) consommera de l'alcool le soir du réveillon, mais près de la moitié (44%) de ceux pour qui la question de l'alcool et de la conduite va se poser n'ont pas pris de disposition pour leur retour de soirée, révèle vendredi un sondage de la Prévention routière.

Selon l'étude intitulée "Les Français, le réveillon et l'alcool au volant", neuf Français sur dix consommeront de l'alcool pendant le réveillon de la Saint-Sylvestre, et sept sur dix consommeront au moins trois verres.

Or pour 47% des Français la question de l'alcool et de la conduite va se poser soit parce qu'ils se déplacent, soit parce que leurs invités vont se déplacer, souligne le sondage. Et une très grande majorité des personnes se déplaçant en voiture (91%) vont parcourir plus de 10 km et 13% plus de 50 km.

Mais 44% de ceux pour qui la question de l'alcool et de la conduite va se poser déclarent spontanément qu'ils n'ont pas pris de disposition particulière concernant leurs retour de soirée, souligne le sondage.

Ceux qui en ont pris évoquent en premier lieu le fait de dormir sur place (46%), de désigner un "capitaine de soirée" (27%) et de modérer sa consommation (13%).

"Ce sondage confirme l'importance de la consommation d'alcool lors du réveillon de fin d'année et le manque d'anticipation du retour de soirée", relève l'association Prévention routière, qui a lancé, en partenariat avec Assureurs Prévention, une campagne de sensibilisation intitulée "Pour les fêtes éclatez-vous, mais pas sur la route".

L'étude souligne aussi que 79% des personnes interrogées estiment que les contrôles de police et de gendarmerie devraient être "plus nombreux que d'habitude" pendant le réveillon du nouvel an.

La prévention routière rappelle que depuis 2006 l'alcool est la première cause de mortalité sur les routes, devant la vitesse. En 2011, l'alcool au volant a causé la mort de 1.150 personnes.

Le sondage a été réalisé par internet du 6 au 11 décembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant