Nouvel An : 300 millions de SMS et MMS échangés à l'heure des voeux cette nuit

le
0
Nouvel An : 300 millions de SMS et MMS échangés à l'heure des voeux cette nuit
Nouvel An : 300 millions de SMS et MMS échangés à l'heure des voeux cette nuit

Près de 300 millions de SMS et MMS ont été échangés au moment des voeux dans la nuit du Nouvel An, selon le ministère de l'Economie numérique. «Les dispositifs mis en place par les opérateurs télécoms ont parfaitement fonctionné et permis à 300 millions de messages et messages multimédia de bonne année de s'échanger sur les réseaux mobiles entre 21h00 et 2h00», indiquait mercredi matin la ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin. «Comme l'année dernière, le cap du milliard sera dépassé pour l'ensemble de la soirée», précise le communiqué de la ministre.

Selon des chiffres rassemblés par le ministère auprès des opérateurs et communiqués à 05H00, Orange a totalisé 120 millions de SMS (messages écrits) et 4,3 millions de MMS (message multimédia), SFR 110 millions de SMS et 4,6 millions de MMS, Bouygues Télécom 62 millions de SMS et 2,4 millions de MMS. Il n'y a pas eu d'incident notable sur les réseaux des trois opérateurs précise le ministère qui ne disposait pas des chiffres de Free.

Fleur Pellerin rend «hommage aux équipes de terrain d'Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free qui se sont mobilisées toute la nuit pour assurer la qualité du service.» Il y a un an, un total de 1,4 milliard de SMS avaient été envoyés en France, selon les données réunies des quatre principaux opérateurs français.

Trois communes de la Loire privées de téléphone et d'internet

Par ailleurs, environ 1.500 habitants de trois communes de la Loire sont privés de téléphone et d'internet depuis deux jours du fait d'un important vol de câble en cuivre. Les trois communes concernées du centre du département de la Loire sont Nervieux, Mizérieux et Sainte-Foy-Saint-Sulpice. L'opérateur de téléphonie prévoit «le raccordement complet des 600 foyers concernés d'ici vendredi soir ou samedi matin. C'est déjà en partie effectif pour le téléphone mobile. Le téléphone fixe et internet suivront avec ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant