Nouvel acquittement pour un ex-ministre de Moubarak en Egypte

le
1

(Actualisé avec détails, contexte) LE CAIRE, 19 mars (Reuters) - Un tribunal égyptien a acquitté l'ancien ministre de l'Intérieur Habib el Adly qui avait servi sous la présidence d'Hosni Moubarak des charges de corruption qui pesaient contre lui, indiquent des sources judiciaires. Habib el Adly était poursuivi pour des prises illégales d'intérêt et pour avoir dilapidé 181 millions de livres égyptiennes (23,72 millions de dollars) de fonds publics. Fin février, l'ancien ministre avait également été acquitté dans une autre affaire de corruption pour laquelle il comparaissait avec l'ancien Premier ministre Ahmed Nazif. L'avocat d'Habib el Adly a indiqué qu'aucune autre charge n'était retenue contre son client et que ce dernier devait être remis en liberté. De source judiciaire, on précise que le gel des avoirs de l'ancien ministre a été levé. L'an passé, Habib al Adly qui dirigea l'appareil des services de sécurité sous l'ère Moubarak avait également été acquitté en compagnie de six autres prévenus accusés d'être responsables de la mort de manifestants lors du soulèvement qui avait provoqué la chute de l'ancien raïs. (Stephen Kalin; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le jeudi 19 mar 2015 à 13:56

    Quand on veut éliminer des adversaires politiques, en Egypte, on les accusé de corruption. Même chose en France avec les médias et le gouvernement socialistes, comme dans toutes les républiques non démocratiques.