Nouvel accès de faiblesse pour Alstom

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Le titre du groupe industriel a perdu 5% en clôture. Le courtier britannique Redburn se serait inquiété de la faiblesse du carnet de commandes pour le second semestre (juillet à septembre) de l'exercice en cours.

La confiance paraît rompue pour le fabricant de TGV et de turbines à gaz. L'action est retombée sous les 25 euros, son plus-bas de la mi-juillet. Derrière Arcelormittal, c'est la plus forte baisse du CAC 40 depuis le début de l'année.

En mai dernier, la révision en baisse de ses objectifs de moyen terme a fait l'effet d'une douche froide sur le marché. Par ailleurs, le premier trimestre (avril à juin) de l'exercice qui s'achèvera le 31 mars prochain s'est traduit par des commandes en recul de 32%. Pourtant, Alstom annonce toujours des contrats importants, comme ce matin encore celui portant sur la fourniture de cinq turbines pour un barrage en Inde (montant de plus de 100 millions d'euros). Mais c'est sans effet sur le cours de Bourse.

Le groupe est pris en étau entre un environnement concurrentiel qui se durcit, les pressions sur les prix et le ralentissement des économies émergentes. Le niveau de la dette nette, à 2,3 milliards d'euros au 31 mars dernier, soit 46% des fonds propres, est jugé élevé et accentue la nervosité du marché. L'industriel n'a pas les moyens de relancer sa croissance par des acquisitions. Pour se donner de l'air, il devrait prochainement annoncer un vaste plan de réductions de coûts.

À 8 fois le résultat net estimé pour l'exercice en cours, la valorisation est très bon marché. Mais par prudence, nous restons à l'écart du titre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant