Nouveaux tirs de roquette contre la ville turque de Kilis

le
2
    ISTANBUL, 13 avril (Reuters) - La ville turque de Kilis, 
près de la frontière syrienne, a été la cible de tirs de 
roquettes mercredi pour la troisième journée consécutive, a-t-on 
appris auprès des autorités locales. 
    Aucune victime n'a été signalée. L'armée turque a riposté en 
bombardant des cibles dans le nord de la Syrie, indique-t-on de 
source proche des forces de sécurité.  
    Kilis, située à une dizaine de kilomètres de la frontière 
syrienne, abrite quelque 110.000 réfugiés syriens.  
    La ville est fréquemment la cible de tirs d'artillerie 
depuis la Syrie. Lundi puis mardi, des tirs de roquette y ont 
fait une vingtaine de blessés au total. Une victime n'a pas 
survécu à ses blessures. En mars, deux personnes, dont un enfant 
en bas âge, avaient été tuées dans des circonstances similaires. 
 ID:nL5N17F2AW  
 
 (Akin Aytekin et Seyhmus Cakan; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9425023 il y a 8 mois

    A cet endroit, le tir ne peut provenir que l'ASL ou de l'EI.

  • M9425023 il y a 8 mois

    La preuve d'une origine EI des tirs est-elle trop évidente pour mettre ça sur le dos des K urdes ? C'est juste une question !