Nouveaux soupçons sur une coentreprise chinoise de Volkswagen

le
0
UNE COENTREPRISE CHINOISE DE VOLKSWAGEN CIBLE D'UNE NOUVELLE ENQUÊTE
UNE COENTREPRISE CHINOISE DE VOLKSWAGEN CIBLE D'UNE NOUVELLE ENQUÊTE

PEKIN (Reuters) - L'organe chinois de lutte contre la corruption a annoncé vendredi une nouvelle enquête visant un ancien dirigeant d'une des deux coentreprises de Volkswagen dans le pays, FAW-Volkswagen Automotive Company.

Cette enquête concerne An Dewu, ancien directeur général adjoint de FAW, soupçonné de "violation grave de la loi", précise la Commission centrale pour l'inspection disciplinaire du Parti communiste chinois. Cette terminologie est employée notamment pour désigner des accusations de corruption.

Le même organisme avait annoncé mardi enquêter sur deux autres cadres de FAW.

La Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) avait annoncé début août son intention de sanctionner Audi, ainsi que Chrysler, pour des "pratiques monopolistiques". On ignore si les deux enquêtes sont liées.

(Sui-Lee Wee; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant