Nouveaux soupçons de surfacturation visant l'UMP

le
19
L'UMP AURAIT PAYÉ PRÈS DE 20 MILLIONS D'EUROS À BYGMALION, SELON LIBÉRATION
L'UMP AURAIT PAYÉ PRÈS DE 20 MILLIONS D'EUROS À BYGMALION, SELON LIBÉRATION

PARIS (Reuters) - Libération a alourdi jeudi les soupçons de surfacturations pesant depuis février sur l'UMP en affirmant que le parti avait payé près de 20 millions d'euros à une société de communication pour des événements dont certains n'ont pas laissé de trace.

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a dénoncé à nouveau des "allégations mal vérifiées" et une campagne visant à déstabiliser son parti à l'approche du scrutin européen.

"On approche des européennes, on nous a fait ça avant les municipales avec les mêmes allégations, le tout mélangé, amalgamé, mal vérifié", a-t-il déclaré en marge d'une conférence de presse sur l'Outre-mer.

Mais le porte-parole du Parti socialiste, Carlos da Silva, estime que Jean-François Copé "ne peut décemment plus se soustraire aux explications qu?il doit aux Français?".

"Si le montant des prestations pointé en février était déjà inhabituel, il s?agit désormais de près de 20 millions d?euros qui auraient été réglés par l?UMP à la société Event&Cie", écrit-il dans un communiqué.

"Ce montant exorbitant versé au titre de l?organisation de 80 événements entre janvier et juin 2012 interpelle d?autant plus qu?aucune trace de plusieurs de ces manifestations ne semble pouvoir être retrouvée", ajoute-t-il.

La société Event&Cie est une filiale de Bygmalion, fondée par des proches du président de l'UMP, écrit-il dans un communiqué.

La secrétaire générale de l'UMP Valérie Pécresse a dit ne rien savoir de cette affaire mais a jugé les montants cités "très importants?", pressant sur i>Télé Jean-François Copé de "clarifier, de donner toutes les explications sur ces dépenses?".

L'AVOCAT DE BYGMALION DÉMENT TOUTE RÉTROCOMMISSION

Selon Libération, qui indique avoir eu accès aux factures réglées entre janvier et juin 2012, en pleine campagne de Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle, la société Event&Cie aurait organisé 55 conventions pour 12,7 millions d'euros ainsi qu'un conseil national de l'UMP et plusieurs opérations de communication pour plus de 5 millions d'euros.

"Parmi les 55 (conventions) payées, seules quelques-unes ont laissé des traces sur le site de l'UMP et ce sont souvent les moins chères", écrit le quotidien qui s'interroge sur des frais de campagne déguisés alors que le plafond autorisé pour une campagne électorale est fixé à 22,5 millions d'euros.

"Les millions consacrés aux conventions n'auraient donc jamais pu figurer parmi ces dépenses scrutées à la loupe par la commission nationale des comptes de campagne et de financements politiques", écrit Libération.

Contacté par le journal, le directeur de cabinet de Jean-François Copé, Jérôme Lavrilleux, confirme l'existence de "80 événements" en 2012 et le chiffre global de 19 millions d'euros versés par l'UMP à Bygmalion cette année-là. Il affirme avoir les preuves de la tenue de ces réunions mais refuse de les fournir au quotidien.

L'avocat de Bygmalion, Patrick Maisonneuve, conteste lui "toute accusation de surfacturation", jugeant la marge normale par rapport à d'autres structures, et toute "rétrocommission".

Bygmalion fait l'objet d'une enquête préliminaire depuis la publication d'un article du Point le 27 février dernier qui accusait la société d'avoir surfacturé des prestations pour l'UMP durant la campagne présidentielle de 2012.

Jean-François Copé avait à l'époque dénoncé une "campagne de presse haineuse" et une "manipulation grossière" visant à le salir à trois semaines des élections municipales.

(Marine Pennetier, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ldupon11 le jeudi 15 mai 2014 à 19:46

    Comme par hasard, encore des révélations à quelques semaines d'une nouvelle élection, du pain bénit pour le FN, merci la presse de gauche !!!!

  • paspad le jeudi 15 mai 2014 à 19:15

    La déstabilisation est une spécialité de la presse, pas la peine de dire : de gauche ........ mais la, il est plus que temps que Copé fournisse les factures de ces prestations

  • pbenard6 le jeudi 15 mai 2014 à 19:05

    et il se passe quoi en Ukraine? on a une belle démonstration de la désinformation permanente : on nous bassine avec un sujet pendant quelques jours et puis pschitt...

  • mark92 le jeudi 15 mai 2014 à 18:50

    Sont trop forts les socialos ??? A chaque élection, ils nous ressortent des vieilles casserolles. Encore 16% des français qui vote pour la ruine de la France ?? Merci glandouille, ségolène, et les petits espagnols..

  • M7403983 le jeudi 15 mai 2014 à 18:50

    Tout à fait d'accord frk987. Mais ces journaux de gauche cherchent toujours à noyer le POISSON !!!!

  • M3435004 le jeudi 15 mai 2014 à 18:18

    La deuxième grande RACLÉE de l'année, c'est MAINTENANT ! Et ce ne sont pas les torche pétard du genre de Libération qui changeront quoi que ce soit.

  • M2496916 le jeudi 15 mai 2014 à 18:15

    Heureusement qu'il y a des élections comme ça on est au courant des magouilles des uns et des autres. Rendez-vous le 25 mai dans les urnes, la seule façon de leur donner une bonne leçon.

  • frk987 le jeudi 15 mai 2014 à 18:07

    C'est un problème interne à l'UMP qui ne regarde que l'UMP. Que Copé soit viré de l'UMP c'est le problème de l'UMP mais certainement pas d'un torchon comme Libération.

  • M7403983 le jeudi 15 mai 2014 à 18:00

    Idem pour mlaure : doit démissionn'ER' Merci pour tous !!!!

  • M7403983 le jeudi 15 mai 2014 à 17:58

    rene1596 ; doit demissionn(ER) Je vous en remercie , et bien à vous.