Nouveaux signes d'amélioration sur le front de l'emploi aux USA

le
0
LA SITUATION S'AMÉLIORE SUR LE FRONT DE L'EMPLOI AUX ÉTATS-UNIS
LA SITUATION S'AMÉLIORE SUR LE FRONT DE L'EMPLOI AUX ÉTATS-UNIS

NEW YORK (Reuters) - Les chiffres de l'enquête ADP mercredi et ceux des inscriptions hebdomadaires au chômage jeudi on pu décevoir, mais le tableau d'ensemble brossé par les statistiques américaines de l'emploi semble plutôt encourageant pour les perspectives de la première économie mondiale.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont certes augmenté légèrement plus que prévu aux Etats-Unis lors de la semaine au 26 juillet, à 302.000 contre 279.000 la semaine précédente.

Mais le détail des chiffres du département du Travail montre aussi que la moyenne mobile, reflet plus fidèle des tendances à l'oeuvre, est retombée à 297.250, son niveau le plus bas depuis avril 2006.

Et si le cabinet ADP a fait état mercredi d'une hausse moins marquée que prévu des embauches au mois de mars dans le secteur privé, leur nombre reste supérieur ou très proche de 200.000 depuis février dernier et le chiffre de juin, 281.000 créations de postes, fut le plus élevé depuis novembre 2012.

Le nombre officiel des créations de postes dans le secteur non agricole sera communiqué vendredi et devrait, selon les économistes interrogés par Reuters, ressortir à 233.000 après 288.000 en juin.

Le cas échéant, le nombre de créations d'emplois serait supérieur à la barre des 200.000 pour le sixième mois de suite en juillet, une série inédite depuis 1997.

Autre facteur encourageant pour le marché américain du travail, la statistique des coûts du travail a montré une augmentation de 0,7% au deuxième trimestre, la plus élevée en plus de cinq ans et demi, après une hausse de 0,3% au cours des trois premiers mois de l'année.

Cette progression est perçue par beaucoup comme un signe avant-coureur d'une progression des salaires, l'un des baromètres que privilégie la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen.

La Fed a souligné mercredi soir à l'issue de son comité de politique monétaire que les conditions du marché du travail s'amélioraient, "avec une nouvelle baisse du taux de chômage. Cependant, une série d'indicateurs relatifs au marché du travail suggèrent une sous-utilisation significative des ressources".

(Lucia Mutikani, Benoît Van Overstraeten et Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant