Nouveaux records du Dow Jones et du S&P à Wall Street avec Draghi

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Yasmeen Abutaleb

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse une session volatile jeudi, le Dow Jones et le S&P-500 terminant à des niveaux record après que Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE) a laissé entendre que la BCE était prête à prendre d'autres mesures pour soutenir l'économie.

L'indice Dow Jones a gagné 0,4%, soit 69,94 points, à 17.554,47 points. En séance, il a atteint un nouveau pic historique de 17.560,31 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 7,64 points, soit 0,38%, à 2.031,21 points après un record en séance de 2.031,61 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 17,75 points (+0,38%) à 4.638,47 points.

Depuis le début de la semaine, le S&P-500, indice de référence des gérants de fonds, affiche une hausse de plus de 0,6% et semble parti pour afficher sa troisième progression hebdomadaire de suite, série qui ferait suite à quatre reculs d'affilée.

Après son bond de 29,6% en 2013, le S&P enregistre depuis le début de l'année un gain de près de 10%.

Pendant une bonne partie de la séance, les indices ont fluctué autour du point d'équilibre, la tendance haussière ne s'étant dessinée que dans les derniers échanges.

Le conseil des gouverneurs de la BCE est unanime pour prendre de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire si nécessaire et les équipes de l'institution effectueront les travaux préparatoires en cas de besoin, a dit dans la journée Mario Draghi.

Mario Draghi "a dissipé quelques incertitudes mais on peut s'attendre à encore davantage. De toute façon, il n'est pas sain de se concentrer sur des espoirs de mesures de soutien au lieu de regarder les fondamentaux", a déclaré Michael O'Rourke, analyste chez Jones Trading.

Du côté des valeurs, l'action Whole Foods Market a signé la plus forte hausse du S&P 500, avec un gain de 12,15% à 44,85 dollars après que la chaîne de supermarchés haut de gamme a annoncé mercredi des résultats meilleurs que prévu.

Le titre Qualcomm a reculé de 8,58% à 70,58 dollars, accusant la deuxième plus forte baisse du S&P-500. Le fabricant américain de puces pour mobiles a annoncé mercredi une prévision de chiffre d'affaires sur son exercice décalé annuel inférieure aux attentes en raison notamment de ses difficultés en Chine.

Le repli le plus marqué du S&P-500 est à mettre à l'actif de Genworth Financials, dont l'action a plongé de 38,45% après que l'assureur vie a subi une perte trimestrielle surprise tout en disant que le redressement de sa division assurance de soins longue durée prendrait plus de temps que prévu.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant