Nouveaux records à Wall Street grâce à la distribution

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Portée entre autres par les valeurs de la distribution, la Bourse de New York a une nouvelle fois terminé dans le vert jeudi, permettant à l'indice Dow Jones d'afficher son sixième record de clôture consécutif.

Dans des volumes restés minces en cette période de fêtes de fin d'année, le Dow a gagné 122,33 points, soit 0,75%, à 16.479,88. Le Standard & Poor's 500 a pris 8,70 points (+0,47%) à 1.842,02 et le Nasdaq Composite a progressé de 11,76 points (+0,28%) à 4.167,18.

Comme le Dow, le S&P a inscrit un nouveau record historique de clôture. Le Dow Jones n'avait pas enregistré six clôtures consécutives dans le vert depuis le mois de mars.

La tendance a notamment bénéficié de l'annonce d'une baisse de 42.000, plus marquée qu'attendu, des inscriptions au chômage la semaine dernière, à 338.000, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 345.000.

Ce jeudi était la première séance complète depuis lundi à Wall Street, la clôture ayant été avancée mardi et les marchés étant restés fermés mercredi pour Noël.

Même si la faiblesse des volumes peut accentuer la volatilité, la poursuite de la hausse surprend certains investisseurs.

"Je ne vois ce qui pourrait expliquer que le marché est continuellement en hausse mais il semble bien que ce soit le cas", a déclaré Kim Forrest, analyste actions de Fort Pitt Capital group. "Il n'y a aucune raison de vendre les actions mais pas beaucoup plus de raisons d'acheter, à part le fait qu'il semble que la hausse soit amenée à se poursuivre."

T-MOBILE US A GAGNÉ 2,3%

Le secteur de la distribution a été en vedette après la publication de l'enquête de MasterCard Advisors SpendingPulse, selon laquelle les achats de fin d'année (entre le 1er novembre et le 24 décembre) ont progressé de 2,3% sur un an, contre +0,7% en 2012.

L'indice S&P du secteur a progressé de 0,79%. Et parmi les grandes enseignes, JC Penney a gagné 2,51% et Target 1,25%. Quant au distributeur en ligne Amazon, il a pris 1,3%.

Au chapitre des fusions-acquisitions, T-Mobile USA a gagné 2,3% alors que des sources proches du dossier ont déclaré à Reuters que le japonais SoftBank était sur le point de racheter l'opérateur mobile, filiale de Deutsche Telekom. Sprint, la filiale américaine de SoftBank, a gagné 3,11%.

A la baisse, BlackBerry a cédé 8,67%. Mike Lazaridis, l'un des fondateurs de l'entreprise, a ramené sa participation de 8% à 4,99% et expliqué que le groupe d'investisseurs - dont il faisait partie - qui étudiait la possibilité d'un rachat avait renoncé au projet.

Ryan Vlastelica; Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant