Nouveaux raids et reprise des combats au Yémen

le
0
    LE CAIRE, 7 août (Reuters) - La coalition formée par 
l'Arabie saoudite a mené une trentaine de frappes aériennes 
dimanche au Yémen, rapportent des habitants au lendemain de la 
fin des négociations parrainées par les Nations unies pour 
résoudre le conflit, qui se sont achevées sans accord.  
    Les raids ont visé les milices chiites du mouvement Houthi 
dans les provinces de Sanaa (la capitale), Saada, Djaouf, Hajja 
et Taëz, qui s'étendent du nord au sud du pays.  
    Il n'a pas été signalé de victimes dans l'immédiat, les 
frappes ayant visé des zones de guerre reculées.  
    Mais sur les lignes de front au nord-est de Sanaa et dans la 
province méridionale de Baïda, une quarantaine de combattants 
des deux camps ont péri dans de nouveaux affrontements.  
    Les milices houthistes et les forces fidèles à 
l'ex-président Ali Abdallah Saleh contrôlent l'essentiel de la 
moitié nord du pays alors que les forces soutenant le président 
Abd-Rabbou Mansour Hadi, reconnu par la communauté 
internationale et appuyé depuis mars 2015 par une coalition 
dirigée par l'Arabie saoudite, se partagent le reste du pays 
avec les tribus locales. 
    La guerre civile a fait plus de 6.400 morts en seize mois, 
dont la moitié de civils, et provoqué une crise humanitaire.     
 
 (Mohammed Ghobari; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant