Nouveaux raids aériens sur Misrata, dans l'ouest de la Libye

le
0

TRIPOLI, 4 janvier (Reuters) - L'aviation du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a lancé une attaque dimanche contre la plus grande aciérie de Libye à Misrata, dans l'ouest du pays. Mohamed Abdelmalik al Fakih, président de l'Iron and Steel Company (Lisco), a précisé que les avions avaient mené leur raid vers 11h00 locales et touché le périmètre de l'usine. Les miliciens de Misrata ont pris en août dernier le contrôle de la capitale, Tripoli, et mis en place un gouvernement parallèle non reconnu internationalement, tout en rétablissant l'ancien Parlement, le Congrès général national (CGN). Le gouvernement du Premier ministre Abdallah al Thinni, reconnu par la communauté internationale, a dû se réfugier dans l'est du pays, tout comme la Chambre des représentants, le nouveau Parlement élu en juin dernier. Une agence de presse proche du gouvernement de Tripoli a rapporté qu'un avion avait également tenté de toucher une école de l'armée de l'air près de l'aéroport civil de Misrata mais avait raté sa cible, gêné par les tirs de la défense anti-aérienne. Un porte-parole des forces pro-Thinni a simplement confirmé que des raids avaient eu lieu à Misrata, sans donner de précisions. Turkish Airlines, la seule compagnie aérienne étrangère qui continue d'assurer des liaisons avec la Libye, a dû annuler un vol entre Misrata et Istanbul. Samedi, l'aviation pro-Thinni avait déjà mené des frappes sur le port de Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli. La ville avait jusqu'ici largement échappé aux combats qui menacent la Libye de partition. (Bureaux de Reuters en Libye, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant