Nouveaux raids aériens sur Gaza, au moins neuf morts

le
0

(Actualisé avec mort d'un journaliste palestinien, blessé israélien) GAZA, 25 août (Reuters) - Au moins neuf Palestiniens ont été tués lundi lors de raids de l'aviation israélienne sur la bande de Gaza d'où ont été tirées plus de 100 roquettes visant le sud d'Israël, ont rapporté des témoins et des responsables médicaux. Si les roquettes palestiniennes n'ont pas fait de victime, un Israélien a été blessé par un tir de mortier, a annoncé l'armée israélienne. Dans la bande de Gaza, quatre maisons de Beit Lahiya, ville proche de la frontière israélienne, ont été prises pour cibles des bombardements qui ont provoqué la mort de deux femmes et d'une fillette. Un activiste du Hamas vivait dans l'une de ces maisons, a indiqué un témoin à Reuters. Six autres Palestiniens ont péri dans d'autres raids menés dans l'enclave côtière, dont trois hommes qui circulaient à bord d'une voiture et un journaliste gazaoui du nom d'Abdallah Mourtadja. Des responsables des services de santé palestiniens ont indiqué que 2.123 personnes, dont plus de quatre cents enfants, avaient été tués dans le territoire depuis le début de l'opération "Bordure protectrice" entamée le 8 juillet. Malgré la reprise des combats, l'Egypte qui joue le rôle de médiateur dans cette crise a proposé une nouvelle trêve indéfinie, a annoncé Kaïs Abou Leila, représentant palestinien participant aux discussions indirectes au Caire. Les Egyptiens ont appelé à un arrêt immédiat des affrontements et à une réouverture des points de passage à partir d'Israël et de l'Egypte afin d'aider aux efforts de reconstruction dans l'enclave palestinienne. "Les efforts égyptiens se poursuivent. La balle est dans le camp des Israéliens et ils n'ont pas répondu à cette proposition qui leur a été faite il y a 36 heures", a commenté Abou Leila. (Nidal al Mughrabi; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant