Nouveaux programmes scolaires : ce qui devrait changer

le
1
La ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem présente la réforme des programmes scolaires, au ministère, le 18 septembre.  
La ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem présente la réforme des programmes scolaires, au ministère, le 18 septembre.  

Le Conseil supérieur des programmes (CSP) a donc revu sa copie. Après les vives critiques faites après la mouture du printemps, le CSP rendait vendredi matin sa dernière version des nouveaux programmes de la scolarité obligatoire, établie après vingt mois de travail et la consultation de 90 000 enseignants. Une refonte qui entrera en vigueur dès la rentrée 2016, en même temps que la réforme du collège et du socle commun.

L'objectif des nouveaux programmes

Selon le CSP, l'idée était de rendre les programmes plus cohérents tout au long de la scolarité pour rendre les apprentissages plus solides. Ainsi, ils sont désormais définis sur la base de cycles de trois ans (CP-CE2 pour le cycle 2 dit des « apprentissages fondamentaux », CM1-6e pour le cycle 3 dit de « consolidation », et 5e-3e pour le cycle 4 dit des « approfondissements »). Des liens sont établis dans chaque discipline entre les différents années et cycles. « Les programmes de maternelle [mis en place cette année, NDLR] ont été conçus par anticipation, explique Michel Lussault, président du CSP : « Ce ne sont pas neuf, mais bien douze années de scolarité qui seront suivies en continu. »

L'axe de la refonte

De nombreux reproches étaient souvent formulés à l'encontre d'apprentissages accusés d'être présentés trop tôt ou trop tard. Le CSP aurait remis à plat nombre de ces...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le vendredi 18 sept 2015 à 17:01

    La Belkacem, comme dhabitude, pose et sourit....