Nouveaux pilonnages de la Russie sur l'est d'Alep-OSDH

le , mis à jour à 14:34
0
 (Actualisé avec premier bilan chiffré § 4) 
    BEYROUTH, 11 octobre (Reuters) - L'aviation russe pilonne à 
nouveau la partie orientale d'Alep contrôlée par la rébellion 
syrienne après plusieurs jours de calme relatif, ont déclaré 
mardi un chef rebelle et l'Observatoire syrien des droits de 
l'homme (OSDH). 
    Les raids visent essentiellement le quartier de Boustan al 
Qasr, a précisé le responsable rebelle Zakaria Malhifji, du 
groupe Fastakim, basé dans la grande ville du nord de la Syrie. 
    "Il y a de nouveaux bombardements et ils sont intensifs", 
a-t-il déclaré.  
    Ces frappes ont fait au moins huit morts à Boustan al Qasr 
et dans le quartier de Fardous, selon un premier bilan 
communiqué par l'OSDH, qui s'appuie sur un réseau d'informateurs 
au sol.     
    Mercredi dernier, l'armée syrienne a annoncé la réduction 
des bombardements sur Alep en expliquant qu'il s'agissait 
notamment de permettre aux civils de quitter les quartiers de 
l'est de la ville tenus par les rebelles. 
    Le gouvernement syrien, qui en contrôle la partie ouest, a 
précisé que les rebelles encerclés à Alep-Est pouvaient quitter 
la ville avec leurs familles s'ils acceptaient de déposer les 
armes. Les intéressés ont qualifié cette proposition de 
supercherie. 
    Les pourparlers entre grandes puissances pour un 
acheminement de l'aide humanitaire vers Alep-Est sont également 
au point mort et le président russe Vladimir Poutine, allié du 
président syrien Bachar al Assad, a annulé une visite le 19 
octobre à Paris où il devait rencontrer son homologue français 
François Hollande. 
    Les combats entre les forces gouvernementales et les 
rebelles se poursuivent également sur d'autres fronts et 
notamment dans la région de Hama. 
 
 (John Davison; Jean-Stéphane Brosse et Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant