Nouveaux incidents entre policiers et manifestants à Hong Kong

le
0

HONG KONG, 16 octobre (Reuters) - La police de Hong Kong, pour la deuxième journée d'affilée, a fait usage tôt jeudi matin de gaz au poivre pour repousser des manifestants pro-démocrates qui tentaient de bloquer une avenue près du siège de l'exécutif local. Des centaines de personnes se sont parallèlement rassemblées devant le siège de la police, dans le quartier voisin de Wan Chai, pour dénoncer les actes de violence policière commis la veille sur un manifestant. Filmées par une chaîne de télévision locale, les images du passage à tabac de Ken Tsang Kin-chiu, membre du Parti civique, pro-démocratie, ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux et ravivé la colère des manifestants contre les autorités. L'exécutif a annoncé dès mercredi que les policiers impliqués seraient suspendus de leurs fonctions. Mais ce violent incident a ranimé la flamme de la contestation un peu moins de trois semaines après le déclenchement de la "révolution des parapluies". Jeudi matin, des scènes de confrontation entre la police et des manifestants ont éclaté sur Lung Wo Road, un artère située à proximité immédiate des bureaux de Leung Chun-ying, le chef de l'exécutif local dont le mouvement Occupy Central exige la démission. Un photographe de Reuters a assisté à des altercations entre manifestants et un petit groupe de policiers qui ont fait usage de jets de gaz au pouvoir pour les repousser. (Clare Baldwin et Carlos Barria; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant