Nouveaux défis pour l'épargne européenne

le
0
Selon le dernier tableau de bord de l'épargne en Europe, dressé par l'Observatoire de l'épargne européenne (OEE), les ménages européens consacrent 4 à 9 % de leurs revenus aux placements financiers.

Selon le dernier tableau de bord de l'épargne en Europe, dressé par l'Observatoire de l'épargne européenne (OEE), les ménages européens consacrent 4 à 9 % de leurs revenus aux placements financiers. C'est moins que pendant la décennie précédente. Les comptes à vue sont remplis, et l'encours de l'épargnelogement progresse de plus de 5 % par an en Allemagne et en France. Mais le rendement de la plupart des actifs financiers s'est amenuisé. Selon l'OEE, les achats d'actions et introductions en Bourse (sur Alternext), qui ont repris au premier trimestre, pourraient faire long feu en raison de «la baisse des marchés au deuxième trimestre, combinée à l'alourdissement annoncé de la fiscalité en France». Quant à l'assurance-vie, elle séduit toujours, même si «la tension entre les taux garantis et la baisse des taux sur les obligations d'Etat a conduit les autorités allemandes et françaises à encadrer les promesses des assureurs».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant