Nouveaux combats entre chiites et sunnites au Yémen

le
0

SANAA, 18 octobre (Reuters) - Des combattants chiites Houthis et des partisans du mouvement sunnite Islah se sont affrontés samedi dans le centre du Yémen, où les violences tribales et confessionnelles s'étendent à travers le pays. Ces combats dans la ville de Yarim, dans la province d'Ibb, interviennent au lendemain de la mort de 15 personnes dans une bataille entre des membres d'une tribu sunnite et des chiites Houthis dans la ville d'Ibb et dans ses environs, à 150 km au sud de la capitale Sanaa. A Yarim, les Houthis ont attaqué samedi le domicile d'un responsable du parti Islah, Ali Bdeïr, ont rapporté des habitants. Cet assaut fait suite à une embuscade tendue à l'aube contre des Houthis à Yarim, qui a coûté la vie à quatre miliciens chiites. "Il y a d'intenses combats en ce moment même entre des combattants Houthis et des partisans d'Islah. C'est une situation très effrayante", a dit un responsable d'Ibb à Reuters. Les combattants Houthis ont pris le contrôle de Sanaa le 21 septembre en profitant de faible autorité exercée sur le pays par la présidence d'Abd-Rabbou Mansour Hadi. Des affrontements entre chiites, sunnites et membres d'Al Qaïda, qui considèrent les Houthis comme des hérétiques, se sont depuis multipliés dans de nombreuses provinces du Yémen, ce qui provoque l'inquiétude en Arabie saoudite voisine. Plusieurs dizaines de Houthis en armes ont manifesté samedi devant l'ambassade d'Arabie saoudite à Sanaa pour exiger la libération d'un dignitaire religieux chiite condamné à mort mercredi par un tribunal saoudien, a constaté un journaliste de Reuters. Les manifestants, munis de fusils d'assaut, ont aussi scandé "Mort à l'Amérique, mort à Israël". Les forces de sécurité yéménites ont bloqué les deux côtés de la rue devant l'ambassade et ont observé la manifestation sans intervenir. Un juge saoudien a condamné à mort mercredi le cheikh Nimr al Nimr, qui revendiquait davantage de droits pour les chiites d'Arabie saoudite, royaume sunnite. (Mohammed Ghobari, Guy Kerivel et Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant