Nouveaux combats autour des terminaux pétroliers libyens

le
0
 (Commentaire de l'ANL, contexte §4-6) 
    BENGHAZI, Libye, 18 septembre (Reuters) - La Garde des 
installations pétrolières (PFG) libyenne a repris dimanche le 
terminal d'Es Sider aux forces du général Khalifa Haftar qui 
l'en avaient chassée le week-end dernier, a annoncé le 
porte-parole de la PFG Ali al Hassi.  
    Des combats se déroulent pour le contrôle du port pétrolier 
voisin de Ras Lanouf. 
    Un employé du port a confirmé ces informations. 
    L'autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL) du général 
Haftar, qui vient de l'est du pays, a toutefois dit avoir 
repoussé les assaillants du port de Ras Lanouf et a assuré 
qu'elle s'apprêtait à reprendre celui d'Es Sider, dont l'un des 
réservoirs est en feu.  
    Es Sider et Ras Lanouf composent, avec Brega et Zoueïtina, 
les quatre ports du croissant pétrolier libyen que les forces de 
Haftar ont pris les 11 et 12 septembre à la PFG dirigée par 
Ibrahim Djathran, qui a rejoint le gouvernement d'entente 
nationale installé à Tripoli et reconnu par la communauté 
internationale.  
    Ces combats surviennent alors que la NOC, la compagnie 
pétrolière nationale libyenne, a annoncé cette semaine qu'elle 
se préparait à redémarrer les exportations à partir de ces 
terminaux qui n'opèrent plus depuis près de deux ans en raison 
des combats entre bandes armées rivales.  
    La Libye produisait 1,6 million de barils par jour avant le 
soulèvement de 2011 contre Mouammar Kadhafi. Elle n'en produit 
plus que 290.000 environ.  
 
 (Ayman al-Warfalli; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant