Nouveaux bombardements et nouveaux accrochages au sol en Turquie

le
0

ANKARA, 11 août (Reuters) - Les hostilités se sont poursuivies mardi dans le sud-est de la Turquie où l'armée a frappé de nouvelles cibles et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a, selon les autorités, participé à de nouveaux affrontements. L'armée a annoncé avoir bombardé lundi et mardi 17 positions des miliciens kurdes dans la province de Hakkari, frontalière de l'Iran et de l'Irak. Le pays est secoué par un regain de violences depuis le mois de juillet: le PKK a alors lancé une série d'attaques contre les forces de sécurité et le gouvernement a entamé une campagne de bombardements contre l'organisation séparatiste kurde. De source au sein des forces de sécurité, on affirme que le PKK a lancé un assaut contre un poste de l'armée dans la province de Sirnak, qui jouxte celle de Hakkari, et tué un soldat. Un membre du PKK a également été tué au cours d'un accrochage dans la province de Bingol, selon les services du gouverneur local. Lundi, des attaques visant les forces de sécurité, en majorité dans le sud-est du pays, ont coûté la vie à neuf personnes au moins. Ankara dit livrer une "guerre synchronisée contre le terrorisme", dirigée à la fois contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) présent en Syrie et le PKK dans le nord de l'Irak. (Orhan Coskun, Seyhmus Cakan et Ece Toksabay; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant