Nouveaux attentats suicides dans le nord du Cameroun

le
0
    YAOUNDE, 2 décembre (Reuters) - Deux nouveaux attentats 
suicides attribués au groupe islamiste Boko Haram ont fait au 
moins trois morts dans la nuit de mardi à mercredi dans le nord 
du Cameroun, a-t-on appris auprès des autorités. 
    L'attaque s'est produite à Waza, une localité de la région 
de l'Extrême-Nord, aux confins du Nigeria et du Tchad.  
    Le préfet adjoint de la ville, Michel Oumarou, a fait état 
de trois kamikazes et de trois victimes. Deux sources proches 
des services de sécurité ont confirmé l'attaque, l'une évoquant 
un bilan de six civils tués. 
    Un des trois auteurs de l'attaque, une femme, a été abattue 
par les forces de l'ordre avant de pouvoir activer sa charge. 
    Le nord du Cameroun est fréquemment le théâtre d'attaques 
menées par Boko Haram, dont la présence, d'abord cantonnée au 
Nigeria, s'est étendue aux Etats voisins, également au Niger et 
au Tchad. 
    L'armée camerounaise participe à la force régionale mise en 
oeuvre avec le Nigeria, le Tchad, le Niger et le Bénin pour 
contrer la menace islamiste. 
 
 (Sylvain Andzongo et Anne Mireille Nzouankeu; Henri-Pierre 
André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant