Nouveaux affrontements entre manifestants et police en Turquie

le
0
DE NOUVEAUX AFFRONTEMENTS EN TURQUIE
DE NOUVEAUX AFFRONTEMENTS EN TURQUIE

ISTANBUL (Reuters) - De nouvelles violences ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi en Turquie entre policiers et manifestants, dont certains ont incendié des bureaux du parti AKP au pouvoir.

Le calme semblait revenu lundi matin, au quatrième jour du mouvement de contestation, né de l'opposition à un projet immobilier à Istanbul mais qui remet plus largement en cause la politique du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

A Izmir, dans l'ouest du pays, des manifestants ont lancé des cocktails molotov sur la permanence du Parti pour la justice et le développement (AKP). Le bâtiment a été partiellement détruit, avant que l'incendie ne soit éteint, rapporte l'agence de presse Dogan.

De violents affrontements ont également éclaté à Istanbul, où les protestataires ont érigé des barricades avec du mobilier urbain et des pavés. Toutes les rues menant au bureau du Premier ministre avaient été bouclées et la police a tiré des grenades lacrymogènes pour repousser les manifestants.

Aucun bilan n'a été communiqué, mais du personnel médical a soigné des blessés dans une mosquée voisine.

Dans le centre d'Ankara, la police a effectué une descente dans un centre commercial où elle soupçonnait des manifestants de s'être réfugiés, arrêtant des centaines de personnes.

Can Sezer et Nick Tattersall; Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant