Nouveaux affrontements au Soudan du Sud

le
0
    JUBA, 1er août (Reuters) - De nouveaux affrontements ont 
opposé ce week-end des soldats fidèles au président 
sud-soudanais Salva Kiir à des combattants liés à son rival Riek 
Machar, faisant au moins neuf morts, a annoncé lundi un 
porte-parole de ce dernier. 
    Selon Nyarji Jermlili Roman, les neuf sont morts dimanche 
après avoir tendu une embuscade à un véhicule transportant des 
troupes gouvernementales dans le sud du pays, non loin des 
frontières avec l'Ouganda et la République démocratique du 
Congo. 
    "Les forces gouvernementales ont attaqué notre position, 
mais nos forces du SPLA-IO, ont réussi à reprendre le contrôle 
du secteur connu sous le nom de Magila", a-t-il poursuivi. 
    Un porte-parole de l'armée gouvernementale a minimisé 
l'ampleur de ces affrontements, parlant de "combats limités".   
    Le Soudan du Sud a été le théâtre début juillet 
d'affrontements qui ont fait plusieurs centaines de morts et 
menacent de relancer la guerre civile qui a fait 10.000 morts et 
deux millions de déplacés en deux ans avant l'accord d'août 2015 
qui était censé mettre un terme au conflit entre Dinkas et 
Nuers, les ethnies respectives de Salva Kiir et de Riek Machar.  
  
    Le président Salva Kiir a retiré la semaine dernière son de 
vice-président à Riek Machar, qui a quitté la capitale, Juba, le 
13 juillet dernier à la suite de ces violences. 
 
 (Denis Dumo; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant