Nouveaux affrontements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie

le
0

JERUSALEM, 7 novembre (Reuters) - De nouveaux affrontements ont opposé vendredi manifestants palestiniens et forces de sécurité israéliennes à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, après deux semaines de tensions autour des lieux saints de l'esplanade des Mosquées. Au point de contrôle de Kalandia, entre Ramallah et Jérusalem, les soldats israéliens ont tiré des balles en caoutchouc sur des manifestants qui leur lançaient des pierres et des cocktails Molotov. A Jérusalem-Est, la police a lancé des grenades lacrymogènes pour disperser des manifestants qui allumaient des pétards et brûlaient des pneus dans le camp de réfugiés de Chouafat. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui recevait la Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères, Federica Mogherini, a réaffirmé qu'Israël n'avait aucune intention de modifier le statut de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Le site - appelée le Mont du Temple par les Israéliens - abrite le dôme du Rocher et la mosquée Al Aqsa. Troisième lieu saint de l'islam après La Mecque et Médine, en Arabie saoudite, il est administré par une fondation religieuse jordanienne. Ancien site des deux Temples juifs, c'est aussi le principal lieu saint du judaïsme. Israël interdit aux juifs d'aller y prier mais une campagne se développe depuis plusieurs semaines pour revenir sur cette interdiction, ce qui provoque la colère des musulmans. (Luke Baker et Nidal al-Mughrabi, avec Allyn Fisher-Ilan et Noah Browning; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant