Nouveau tir palestinien sur Israël, qui menace

le
0
TIR PALESTINIEN SUR LA VILLE ISRAÉLIENNE DE NETIVOT
TIR PALESTINIEN SUR LA VILLE ISRAÉLIENNE DE NETIVOT

JERUSALEM (Reuters) - Une roquette palestinienne s'est abattue lundi sur une habitation du sud d'Israël, sans faire de blessés, ce qui a amené les dirigeants israéliens à menacer de durcir leurs représailles après un week-end de violences transfrontalières.

Le projectile a atteint la ville de Netivot.

Ce tir, revendiqué par les salafistes de la Choura des moudjahidine, a mis fin à une brève accalmie observée durant la nuit après trois jours de violences ayant fait six morts, dont quatre civils, et 40 blessés côté palestinien et huit autres blessés côté israélien.

"Nous disposons d'une panoplie complète d'outils (...) que nous n'avons pas encore utilisés", a réagi le vice-Premier ministre israélien, Moshe Yaalon, sur les ondes de la radio de l'armée. "Nous allons devoir durcir notre réaction jusqu'à ce que le Hamas dise 'assez' et cesse le feu."

Les islamistes du Hamas dirigent la bande de Gaza mais la plupart des tirs de roquettes en provenance de l'enclave palestinienne sont dus à d'autres organisations.

Jugeant qu'il n'existait pas de solution simple à ces violences, Moshe Yaalon a refusé de dire si Israël envisageait de revenir à sa politique d'assassinat ciblé de responsables palestiniens dans la bande de Gaza.

"Je ne réclame aucune mesure précise", a-t-il dit.

L'Egypte s'emploie à obtenir une cessation des hostilités entre les mouvements palestiniens et Israël, a indiqué à Reuters un responsable palestinien au fait de ces contacts.

"Rien n'a encore été formalisé. Israël et le Hamas campent sur leurs positions. Le calme répondra au calme et l'escalade répondra à l'escalade", a dit ce responsable.

Ari Rabinovitch, avec Nidal al Mughrabi à Gaza, Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant