Nouveau succès des forces kurdes au sud de Kobani en Syrie

le
0

BEYROUTH, 27 juillet (Reuters) - La milice kurde syrienne de l'YPG (Unités de protection du peuple) a pris lundi la ville de Sarrin, au sud de Kobani, à l'Etat islamique (EI) après un mois d'offensive pour couper les lignes de ravitaillement du groupe djihadiste, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La ville, située près de l'Euphrate, servait de base arrière aux islamistes radicaux pour lancer des raids contre Kobani, tenue par les Kurdes à la frontière avec la Turquie. Les forces kurdes ont été appuyées par des frappes aériennes de la coalition formée par les Etats-Unis pour lutter contre l'EI, a déclaré le directeur de l'OSDH Rami Abdoulrahmane. L'YPG, appuyée par de petits groupes rebelles syriens, a enregistré des gains importants ces dernières semaines contre l'EI dans la province de Rakka, "capitale" du califat autoproclamé l'an dernier par le groupe djihadiste. La milice kurde a capturé la ville de Tel Abyad le 15 juin avant de progresser vers le sud et de s'emparer de la ville d'Aïn Issa, à 50 km au nord de Rakka, le fief des djihadistes en Syrie. En juillet, la coalition anti-EI dirigée par les Etats-Unis a effectué des frappes particulièrement soutenues dans le nord de la Syrie, parmi les plus intensives depuis le début de sa campagne aérienne il y a près d'un an. Les raids visent à réduire au maximum la possibilité pour le groupe djihadiste d'opérer à l'extérieur de Rakka et de l'empêcher de lancer une contre-attaque contre les forces kurdes, selon des responsables américains. (Suleiman Al Khalidi; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant