Nouveau soutien aux actions : la BCE prépare un méga programme d'achats d'actifs

le
0

Selon Guillaume Menuet, de Citi Research, la rhétorique de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, a beaucoup évolué depuis la réunion de Jackson Hole les 21 et 22 août.

Le dirigeant de la BCE insiste désormais sur le recul significatif des anticipations d'inflation.

L'économiste de la banque interprète ce changement de discours comme la préparation au lancement d'un programme de rachat d'actifs de grande envergure (quantitative easing), fin 2014 ou début 2015. La future man½uvre pourrait d'ailleurs être précisée dès la prochaine réunion de la BCE prévue le 4 septembre.       

Mario Draghi constate que la reprise économique reste trop faible dans tous les pays de la zone euro et que les salaires sont maintenus sous pression y compris dans les pays sans stress majeur, deux facteurs qui pèsent lourdement sur la demande. Pour Citi Research, ces propos traduisent le risque d'une nouvelle dégradation de la conjoncture.  

S'y ajoute la montée d'un chômage structurel et une trop grande hétérogénéité sur le marché du travail des différents pays, qui fragilisent l'Union monétaire, selon Mario Draghi. Aux yeux du dirigeant de l'institution monétaire, le risque de ne pas en faire assez (déflation) dépasse donc celui d'en faire trop (relance des salaires et des prix).      

Guillaume Menuet insiste sur un euro encore trop cher, un trop large déficit de croissance (output gap) et des anticipations d'inflation

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant