Nouveau scandale de matches truqués dans le football italien

le , mis à jour à 13:04
0

ROME, 19 mai (Reuters) - La police italienne a arrêté mardi une cinquantaine de personnes soupçonnées d'avoir truqué cette saison des dizaines de matches de football comptant pour les championnats de troisième et quatrième divisions. Outre des présidents, des directeurs sportifs, des entraîneurs et des joueurs de club évoluant en Lega Pro et en Série D, un membre présumé de la mafia calabraise figure au nombre des suspects interpellés. Andrea Grassi, enquêteur du SCO, l'unité d'élite de la police italienne chargée de la lutte contre la mafia, a expliqué que l'enquête avait révélé l'existence d'un "pacte de corruption dans le monde du football". "Elle démontre l'intérêt porté par les réseaux criminels pour les activités générées par le football et le secteur des paris légaux", a-t-il ajouté. L'enquête est partie d'écoutes téléphoniques ayant dévoilé qu'un membre d'un clan mafieux de Calabre arrangeait des matches afin de s'enrichir via des paris sportifs, a déclaré à Reuters un responsable de la police. Au total, 28 rencontres disputées en Lega Pro (ou Série C) et en Série D lors de la saison qui s'achève (2014-2015) auraient été truquées. L'enquête se poursuit et porte sur d'autres matches suspects, cette fois en Série B, la deuxième division du football italien. Ce n'est pas la première fois que le football italien est secoué par un scandale de matches truqués alors que le crime organisé utilise de plus en plus l'industrie des paris sportifs pour blanchir de l'argent ou engranger des revenus. En 2010-2011, un précédent scandale avait concerné des matches de Série B et de Série C. (Steve Scherer avec Brian Homewood à Berne; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant