Nouveau recul imprévu de la production industrielle

le
0
LA PRODUCTION INDUSTRIELLE
LA PRODUCTION INDUSTRIELLE

par Jean-Baptiste Vey

PARIS (Reuters) - La nouvelle baisse surprise de la production industrielle en France en juillet tranche avec une série d'indicateurs positifs ces dernières semaines, montrant que la reprise économique reste à confirmer après le net rebond du deuxième trimestre.

La production industrielle a reculé de 0,6% après une baisse confirmée de 1,4% en juin, a annoncé l'Insee mardi. L'indice de la production de l'industrie manufacturière s'est quant à lui contracté de 0,7% après un repli confirmé de 0,4% en juin.

Ces chiffres contredisent les prévisions de 20 économistes, qui attendaient tous une hausse de la production industrielle en juillet. Ils prévoyaient en moyenne une progression de 0,6%, leurs prévisions s'échelonnant de +0,1% et +1,3%.

"Devons-nous nous inquiéter ? Non", estime cependant Tullia Bucco, économiste chez UniCredit. La dynamique reste selon elle cohérente avec sa prévision d'une croissance du PIB de 0,1% au troisième trimestre, après le fort rebond du deuxième (+0,5%).

Selon Hélène Baudchon, économiste chez BNP Paribas, "la nouvelle baisse de la production en juillet est décevante mais elle n'est pas complètement une surprise ni particulièrement inquiétante".

"Après sa forte hausse au deuxième trimestre, un contrecoup était prévisible", ajoute-t-elle, en soulignant que la nette amélioration du climat des affaires "soutient une poursuite de la reprise".

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a estimé mardi que l'économie croîtrait "au minimum" de 0,1% cette année, après le relèvement lundi par la Banque de France de sa prévision de croissance pour le troisième trimestre, à +0,2%.

Chez Barclays, Fabrice Montagné estime que la baisse "est un signal négatif fort pour la croissance du PIB au troisième trimestre". Olivier Bizimana, chez Morgan Stanley, prévoit quant à lui une contraction du PIB de 0,1% au troisième trimestre.

PRODUCTION SUR TROIS MOIS PRESQUE STABILISÉE

Sur trois mois à fin juillet comparés aux trois mois précédents, la production industrielle recule de 0,3% et la production manufacturière est presque à l'équilibre (-0,1%).

Comparée aux trois mêmes mois de 2012, la production industrielle baisse de 0,4% et la production manufacturière de 1,1%.

Le recul de juillet s'explique en particulier par le net repli de la fabrication de matériels de transports (-6,7%), sous l'effet d'une chute du secteur automobile (-11,2%). L'automobile était déjà en baisse de 7,4% en juin, après quatre mois de hausse. Les autres matériels de transport baissent de 3,1%.

Sur trois mois, la fabrication de matériels de transport est cependant en hausse de 1,4% et de 1,0% par rapport aux trois mêmes mois de 2012. L'automobile recule de 1,8% sur trois mois par rapport aux trois mois précédents.

Selon les professionnels du secteur réunis mardi au salon de Francfort, le marché européen devrait légèrement redémarrer en 2014 mais une reprise franche prendra du temps.

En juillet, la production a également nettement baissé dans le raffinage (-6,0%).

Elle a augmenté dans les produits agricoles et alimentaires (+0,7%) et dans les équipements électriques, électroniques, informatiques et machines (+0,5%) et elle est quasi stable dans les autres produits industriels (+0,1%).

Le recul de la production en France fait écho au repli de 1,7% constaté en Allemagne en juillet.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant