Nouveau recul des projets d'investissement des entreprises US

le
0
NOUVELLE BAISSE DES COMMANDES DE BIENS DURABLES AUX ÉTATS-UNIS
NOUVELLE BAISSE DES COMMANDES DE BIENS DURABLES AUX ÉTATS-UNIS

WASHINGTON (Reuters) - Les commandes de biens durables aux Etats-Unis, hors défense et aéronautique, ont baissé en février pour le sixième mois d'affilée, accompagnant la hausse du dollar et la faiblesse de la demande mondiale, ce qui pourrait inciter les économistes à revoir encore en baisse leurs estimations de croissance du premier trimestre.

Le département du Commerce a annoncé mercredi que ces commandes, considérées comme un baromètre des intentions des entreprises en matière d'investissement, ont baissé de 1,4% le mois dernier, après un repli de 0,1% en janvier (révisé en baisse par rapport à la hausse de 0,5% annoncée initialement).

Les économistes interrogés par Reuters attendaient une hausse de 0,3% des commandes de base le mois dernier.

Michael Feroli, économiste de JPMorgan, a dit qu'il révisait en baisse sa prévision de croissance du PIB américain au premier trimestre, la ramenant de 2,0% à 1,5%, à la suite de cette statistique. Il table toujours sur une croissance de 2,4% pour l'ensemble de 2014.

Kris Dawson, économiste de Goldman Sachs, a lui aussi revu en baisse sa prévision de croissance du PIB américain au premier trimestre. Il projette dorénavant 1,8% de croissance et non plus de 2,0%.

La baisse des cours du pétrole a également pesé sur les projets d'investissement des compagnies pétrolières.

Les livraisons de biens d'équipement hors défense et aéronautique, qui figurent dans le calcul du PIB américain, ont augmenté de 0,2% le mois dernier, après avoir diminué de 0,4% en janvier (chiffre révisé en baisse par rapport à la hausse de 0,1% annoncée initialement).

Ces révisions en baisse pourraient inciter les économistes à revoir leurs estimations de croissance du premier trimestre, actuellement situées entre 1,2% et 2% en rythme annuel.

Les commandes globales de biens durables ont diminué de 1,4% en février, après une hausse de 2,0% en janvier (révisé de+2,8%). Les économistes anticipaient une progression de 0,4%.

(Lucia Mutikani, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant