Nouveau recul des dépôts bancaires en décembre en Grèce

le
1

ATHENES, 29 janvier (Reuters) - Le montant des dépôts bancaires en Grèce a reculé pour le troisième mois consécutif en décembre, marqué par l'annonce d'élections législatives anticipées qui ont abouti dimanche à l'arrivée au pouvoir du parti anti-austérité Syriza et à la perspective d'un affrontement avec les créanciers de la Grèce. La valeur des dépôts bancaires des entreprises et des ménages a baissé de 2,4% sur un mois en décembre, à 160,3 milliards d'euros contre 164,3 milliards le mois précédent. Les banquiers s'attendaient à une contraction d'environ trois milliards d'euros en raison de facteurs saisonniers et d'échéances fiscales. Le fléchissement devrait s'être accentué en janvier, le rythme des retraits s'étant accélérée à l'approche du scrutin. Les banquiers s'attendent pour le mois de janvier à une contraction de huit à neuf milliards d'euros, ce qui aggraverait les difficultés d'un système bancaire grec chahuté en Bourse depuis dimanche. (George Georgiopoulos; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4837592 le jeudi 29 jan 2015 à 16:43

    Ils ont tous intérêt à se barrer au plus vite et à mettre leur pognon en sécurité avant le défaut sur la dette, le retour à la drachme et à une dévaluation de 60% dans les 2 mois qui suivront.Le FMI la BCE et l'UE ne reverront jamais un radis leur être remboursé de toute manière.Qui va casquer au final ? Les autres pays et leurs contribuables et comme toujours en premier lieu les classes moyennes.

Partenaires Taux