Nouveau recul de l'activité dans l'artisanat du bâtiment

le
7
NOUVEAU RECUL DE L'ACTIVITÉ DANS L'ARTISANAT DU BÂTIMENT
NOUVEAU RECUL DE L'ACTIVITÉ DANS L'ARTISANAT DU BÂTIMENT

PARIS (Reuters) - L'activité dans l'artisanat du bâtiment en France a reculé de 2,5% au troisième trimestre en volume par rapport à la même période en 2014, selon les chiffres publiés jeudi par la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).

Il s'agit du 14e trimestre consécutif de ralentissement, et la Capeb n'attend pas de retournement de la conjoncture à brève échéance. Sur l'ensemble de l'année 2015, la Confédération, qui rassemble 98% entreprises du secteur, table sur un repli de 2% et des pertes d'emplois comprises entre 12.000 et 15.000.

Les résultats enregistrés au troisième trimestre constituent "un nouveau coup dur", selon son président, Patrick Liébus, qui impute ces chiffres au manque de "confiance dans le pays" et à l'"attentisme" des clients dans un contexte économique morose.

"L'activité au troisième trimestre n'est pas aussi florissante qu'on aurait pu l'envisager", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Le recul est particulièrement marqué dans la construction neuve (-5%), plus modeste dans l'entretien-rénovation (-1%) et seuls les travaux d'amélioration de la performance énergétique connaissent une progression, de 1%.

Les carnets de commandes ont tendance à se remplir (+1 jour de travail par rapport au deuxième trimestre) mais ce léger mieux en apparence s'explique, selon Patrick Liébus, par la réduction du nombre de salariés dans les entreprises.

"Si la construction neuve pâtit du recul de l'investissement et du manque de foncier, certains indicateurs laissent toutefois espérer une amélioration de la situation dans le courant de l'année prochaine", peut-on lire dans la note de conjoncture de la Capeb.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abertoni le jeudi 15 oct 2015 à 14:58

    Normal .revoir la compétence ,la non qualification,le non respect des délais .et toujours la main tendue.

  • cidem le jeudi 15 oct 2015 à 14:55

    ça fait 15 ans qu'ils se gavent. Les arbres ne montent pas au ciel. une bonne crise et les meilleurs résisteront et repartiront de plus belle.

  • M5299935 le jeudi 15 oct 2015 à 14:39

    Je perçois un loyer annuel de 11000 Euros , pour ces revenus je donne 1085€ de foncier + 2950€ d'impôts sur le revenu + 140€ d'assurance incendie + 220€ assurance loyers impayés. le reste représente 1,80% de mon investissement ..... C'est juste je ne suis pas en Île de France ..... Pas étonnant si l'investissement se réduit comme peau de chagrin.

  • M2248222 le jeudi 15 oct 2015 à 14:33

    c'est bizarre la nesse du Poitou n'a pas réagit

  • surfer1 le jeudi 15 oct 2015 à 14:23

    La moindre bricole à faire ce sont les 2/3 de la facture qui partent en charges et taxes. Pour s'en sortir il faudra bientôt tout réaliser soi-même...Ah ce modèle social qui nous mène droit dans le mur !

  • bsr16 le jeudi 15 oct 2015 à 14:21

    ben on nous aurait menti...il y a quelque temps ils nous bassinaient que la reprise de la construction été là mais pas les acheteurs...

  • calippe3 le jeudi 15 oct 2015 à 14:16

    rien d'étonnant comment prendre des engagements dans la conjoncture actuelle