Nouveau record pour le chômage en France depuis 12 ans

le
5
HAUSSE DU CHÔMAGE
HAUSSE DU CHÔMAGE

PARIS (Reuters) - Le chômage a poursuivi sa hausse en décembre pour atteindre son plus haut niveau depuis septembre 1999, une difficulté supplémentaire pour Nicolas Sarkozy à trois mois de l'élection présidentielle.

Selon les chiffres publiés mercredi, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (ceux n'ayant exercé aucune activité) a augmenté de 29.700 (+1,0%) en France métropolitaine pour atteindre 2.874.500.

La hausse est de 5,6% sur un an et de 35% depuis l'arrivée de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République en mai 2007.

En ajoutant les personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 0,6% (+25.900 personnes) pour atteindre 4.270.700. Sur un an, l'accélération est de 5,6%.

Avec les départements d'Outre-mer, le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 4.537.800.

"Tant que la croissance économique n'est pas au rendez-vous les entreprises créent moins d'emplois", a déclaré le ministre du Travail, Xavier Bertrand, sur France 3, en soulignant que "le chômage n'est pas un problème franco-français".

Selon les chiffres d'Eurostat, la France enregistre néanmoins la plus mauvaise performance des pays qui lui sont comparables dans la zone euro, à l'exception de l'Espagne.

DES MESURES INSUFFISANTES, DIT LA CFDT

"Ces chiffres montrent à quel point les mesures urgentes décidées la semaine dernière ne seront pas suffisantes", déclare la CFDT dans un communiqué.

Le syndicat fait référence aux 430 millions d'euros annoncés lors du "sommet de crise" du 18 janvier pour financer l'activité partielle, un dispositif "zéro charge" pour l'embauche d'un jeune dans une très petite entreprise et le recrutement de 1.000 salariés en CDD à Pôle Emploi.

En décembre, la hausse a été particulièrement vigoureuse pour les personnes âgées de plus de 50 ans et, dans une moindre mesure, pour les moins de 25 ans.

En catégorie A, le nombre de demandeurs âgés de moins de 25 ans a ainsi progressé de 1,3% (+2,8% sur un an) contre 0,7% pour les 25-49 ans (+3,2% sur un an) et 2,0% pour les plus de 50 ans (+16,0% sur un an).

En catégories A, B et C, ce nombre a augmenté de 0,5% pour les moins de 25 ans (+2,5% sur un an), de 0,4% pour les 25-49 ans (+3,5% sur un an) et de 1,5% pour les 50 ans et plus (+15,5% sur un an).

Le nombre des chômeurs de longue durée (inscrits depuis un an ou plus) augmente autant que celui des autres demandeurs d'emploi, soit +0,6% pour les catégories A, B et C (+6,2% sur un an) contre +0,6% (+5,2% sur un an).

Le nombre des offres d'emploi collectées par Pôle emploi a baissé de 5,5% en métropole (+7,1% sur un an) et le nombre des offres d'emploi satisfaites a baissé de 4,1% (+12,2% sur un an).

L'Insee a annoncé le 1er décembre que le taux de chômage au sens du Bureau international du travail avait augmenté de 0,2 point au troisième trimestre à 9,3% en métropole (9,7% en incluant les départements d'outre-mer).

Dans sa note de conjoncture publiée le 15 décembre, l'institut de la statistique estimait que le taux de chômage pourrait atteindre 9,6% fin juin 2012 en métropole et dépasser 10% sur la totalité du territoire.

Jean-Baptiste Vey, édité par Matthias Blamont

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Orange37 le mercredi 25 jan 2012 à 19:26

    @cafcrem : Qui nous a dit en janvier 2011 que le chômage allait baisser dans les prochains mois. Un peu de bonne foi s'il vous plait.

  • mercre8 le mercredi 25 jan 2012 à 19:07

    notre démocratie à l'image de nos gouvernants." Une bande de gommeurs". On se croirait sur le titre ALU... hihihi

  • Feradur le mercredi 25 jan 2012 à 18:37

    Je préfére regarder là ou cela marche, pluôt qu'en Corée du Nord.

  • Feradur le mercredi 25 jan 2012 à 18:29

    C'est le nouveau programme de Sarko pour son nouveau programme ???

  • papymujo le mercredi 25 jan 2012 à 18:14

    Beau bilan!