Nouveau record du Dow Jones, le Nasdaq baisse

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé mercredi, l'indice Dow Jones inscrivant un nouveau record de clôture grâce à la hausse de Microsoft et à un indicateur économique européens solide tandis que le Nasdaq cédait un peu de terrain.

Microsoft a été le principal contributeur à la progression des deux grands indices de Wall Street, le Dow Jones et le Standard & Poor's 500, gagnant 4,14% après les informations de Reuters selon lesquelles le groupe a réduit à huit le nombre des candidats à la succession de Steve Ballmer à sa tête.

L'action du géant des logiciels a touché en séance son plus haut niveau depuis juillet 2000 à 38,22 dollars.

Sur le plan économique, Wall Street a salué la progression plus marquée qu'attendu (+3,3%) des commandes à l'industrie allemande en septembre, jugée de bon augure pour la zone euro.

Le Dow Jones a fini en hausse de 128,66 points, soit 0,82%, à 15.746,88 points. Le Standard & Poor's, plus large, a pris 7,52 points (+0,43%) à 1.770,49 points mais le Nasdaq Composite a reculé de 7,92 points (-0,20%) à 3.931,95 points.

Le Nasdaq a souffert entre autres de la baisse de 14,5% du constructeur de voitures électriques Tesla Motors. La société a présenté une prévision de bénéfice inférieure aux attentes pour le quatrième trimestre et des livraisons de son modèle S jugées décevantes pour la période juillet-septembre.

EN ATTENDANT TWITTER

Plusieurs poids lourds du compartiment technologique ont par ailleurs cédé du terrain, comme Apple (-0,28%) ou Facebook (-1,97%).

Certains investisseurs voient dans ce repli une conséquence de l'anticipation de l'arrivée de Twitter sur le marché, la première cotation du site de microblogging étant prévue jeudi.

La séance a également été animée par d'autres introductions en Bourse globalement très bien accueillies. Parmi ces nouveaux venus, Barracuda Networks a fini en hausse de près de 20% par rapport à son cours d'introduction.

Selon les données Thomson Reuters, si aucune des 13 entrées en Bourse prévues cette semaine n'est reportée, il s'agira de la plus active de l'année en terme d'IPO.

"L'un des baromètres de la santé du marché que nous surveillons, c'est la capacité du marché à absorber un grand nombre d'IPO", explique Art Hogan, directeur général de Lazard Capital Markets.

Autre valeur en vue, Ralph Lauren a gagné 5,45% après avoir relevé le haut de sa fourchette de prévisions de ventes avant la saison des fêtes de fin d'année et augmenté son dividende.

Ryan Vlastelica, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant