Nouveau plan d'Air France-KLM pour se redéployer en Europe

le
0
AIR FRANCE-KLM AFFICHE UNE MEILLEURE MARGE
AIR FRANCE-KLM AFFICHE UNE MEILLEURE MARGE

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France-KLM, qui a publié une nette amélioration de ses marges au deuxième trimestre, a annoncé vendredi un nouveau plan pour la période 2015-2020 afin de reconquérir des parts de marché dans le court et moyen-courriers en Europe, notamment dans le secteur des "low cost".

Le numéro deux européen en termes de chiffre d'affaires derrière l'allemand Lufthansa a également confirmé son objectif d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) pour 2014 abaissé début juillet à 2,2 et 2,3 milliards contre environ 2,5 milliards auparavant.

Le groupe franco-néerlandais détaillera début septembre, "Perform 2020", le plan destiné à succéder à "Transform 2015", avec en ligne de mire un maintien des positions d'Air France-KLM sur le long-courrier et une reconquête du marché européen, de plus en plus concurrencé par des "low cost" comme easyJet.

Pour y parvenir, Alexandre de Juniac, PDG d'Air France-KLM, a dit avoir l'intention de mener des acquisitions en comptant sur la génération de trésorerie du groupe et la poursuite de l'amélioration de ses ratios de crédit.

"La consolidation dans le secteur des 'low cost' est en cours et nous voulons y participer", a-t-il dit. "L'idée est d'être dans le peloton de tête des 'low cost' européennes, sachant que l'aérien est un métier où la taille est importante".

Air France-KLM envisage également des acquisitions dans son activité de maintenance des avions pour laquelle il compte augmenter fortement ses services à des clients extérieurs au groupe.

Pour l'instant, le groupe est resté à l'écart du mouvement de consolidation du secteur aérien européen, se laissant même diluer dans le capital d'Alitalia dont il était le premier actionnaire, en l'absence d'engagements sur la restructuration de sa dette.

Alexandre de Juniac a dit voir d'un bon oeil le possible rapprochement d'Alitalia avec Etihad, espérant renforcer les partenariats avec la compagnie italienne en difficulté. Air France-KLM est également partenaire de la compagnie du Golfe.

Au deuxième trimestre, le groupe a dégagé un Ebitda de 641 millions d'euros au deuxième trimestre contre 510 millions un an plus tôt, donnant une marge améliorée de 2,1 points à 9,9%. Sa perte nette est réduite à six millions d'euros contre une perte de 158 millions un an plus tôt, en prenant en compte une provision de 106 millions liée à la réduction des avions tout cargo dans la flotte d'Air France-KLM.

Son chiffre d'affaires recule de 1,4% à 6,451 milliards dans une conjoncture peu porteuse, mais progresse de 1,7% à taux de change et périmètres constants.

L'action a clôturé en hausse de 0,15% à 8,625 euros jeudi à la Bourse de Paris, donnant une capitalisation de 2,6 milliards. Elle a gagné 8,3% depuis le début de l'année contre',5% pour l'indice SBF120.

(Cyril Altmeyer, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant