Nouveau gouvernement en Côte d'Ivoire, mais peu de changements

le
0
    ABIDJAN, 11 janvier (Reuters) - Le nouveau gouvernement 
ivoirien, un cabinet comptant 28 ministres contre 35 auparavant, 
a été présenté mercredi, au lendemain de la désignation par le 
président Alassane Ouattara d'Amadou Gon Coulibaly, un proche 
allié politique, au poste de  Premier ministre. 
    Seul changement notable, on remarque l'arrivée à la tête du 
ministère de l'Energie de Thierry Tanoh, ancien président de 
l'Ecobank  ETI.LG , une banque présente dans une trentaine de 
pays d'Afrique de l'Ouest, centrale et de l'Est. Il remplace 
Adama Toungara.  
    Le ministre du Commerce, Jean-Louis Billon, perd aussi son 
portefeuille mais les ministres des Finances, du Budget et de 
l'Agriculture conservent le leur. Les ministres de la Défense et 
de l'Intérieur sont de même maintenus à leur poste. 
    La formation du gouvernement est intervenue quelques jours 
après des troubles provoqués dans la deuxième ville du pays, 
Bouaké, par des soldats mutins qui réclamaient une hausse de 
leur solde et le versement de primes. 
    La situation est revenue à la normale dimanche après un 
accord entre le gouvernement et les mutins. 
    Lundi, le président Ouattara a limogé le chef d'état-major 
général des forces armées, le général Soumaila Bakayoko, le 
commandant supérieur de la gendarmerie, Gervais Kouakou Kouassi, 
et le directeur général de la police, Brindou M'Bia. 
 
 (Joe Bavier et Loucoumane Coulibaly, Gilles Trequesser pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant