Nouveau geste en faveur des céréaliers en difficulté

le
4
NOUVEAU GESTE EN FAVEUR DES CÉRÉALIERS EN DIFFICULTÉ
NOUVEAU GESTE EN FAVEUR DES CÉRÉALIERS EN DIFFICULTÉ

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a fait lundi un nouveau geste en faveur des céréaliers en difficulté en renonçant à augmenter un financement ciblé vers les petites exploitations.

"Compte tenu des difficultés rencontrées par de nombreuses exploitations céréalières ou de polyculture-élevage", le niveau du prélèvement sur les aides du premier pilier de la PAC destiné à financer le paiement redistributif sera maintenu à 10% en 2017, a annoncé le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, dans un communiqué.

Le niveau de ce prélèvement pour le paiement redistributif - une aide majorée pour les 52 premiers hectares de chaque exploitation - était de 5% en 2015, 10% en 2016 et devait passer à 15% en 2017, a précisé le ministère.

Une évaluation sera faite en octobre "pour faire le point sur la répartition de l'ensemble des aides européennes par type d'exploitation et par région, afin d'évaluer les conditions de la poursuite du paiement redistributif, pour atteindre l'objectif de 20% en 2018", poursuit le communiqué.

Le conseil des ministres a adopté mercredi dernier de nouvelles mesures d'aides aux céréaliers, confrontés à de mauvaises récoltes en raison de fortes pluies et d'un manque d'ensoleillement, dans un contexte de prix tirés à la baisse.

Les premiers résultats de la moisson de blé, céréale la plus cultivée en France, annoncent une production à son plus bas niveau depuis au moins treize ans, selon le groupement de producteurs Orama.

(Gus Trompiz et Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2475850 il y a 4 mois

    La vrai réalité En 1980 la tonne de blé 1240 francs = 189 € x 7 T = 1323 € En 2016 = 140 € x 5 T = 700 €Enlevez l'inflation !!! et vous comptez Merci

  • M7097610 il y a 4 mois

    les céréaliers se sont gavés pendant des années mais aujourd'hui, c'est dur de sortir le magot du coffre fort !

  • M9941825 il y a 4 mois

    C'est quand même bien pratique pour un gouvernement d'avoir œuvré pendant 25 ans pour rendre l'agriculture dépendante de sa " générosité "l'empilement des normes de toutes sortes -----la mise en place des "aides compensatrices "( il faut rappeler qu'à l'origine elles étaient censées compenser la vente au prix mondial avec des charges Françaises ) est un levier aux mains de nos politiques qui ont laissé l'opinion publique baptiser ces aides compensatrices du mot accusateur SUBVENTIONS

  • M9425023 il y a 4 mois

    Ce qui serait bien, ce serait de commencer par verser les aides PAC prévues qui sont en retard à ce jour de 10 mois. Ou bien de les supprimer pour laisser les cours remonter naturellement, mais cela est une autre histoire que nos politiques n'envisageront même pas.