Nouveau format dans l'hémisphère sud ?

le
0

La SANZAR pourrait procéder à de nouveaux changements en vue de la saison 2018-19, comme l’a laissé entendre son PDG.

Depuis l’arrivée de trois équipes japonaises, argentines et sud-africaines, le Super Rugby est rentré dans une politique d’expansion qui ne plait pas forcément aux anciens, comme Graham Henry, qui avait déclaré la semaine dernière à Radio Sport : « Les équipes néo-zélandaises sont un cran au-dessus des autres, ce qui est dommage car nous avons besoin d’une concurrence forte pour que la compétition et l’intérêt augmentent. » Mais le PDG de la SANZAR, Andy Marinos, ne l’entend pas cette oreille. En effet, il étudierait la possibilité d’intégrer des équipes sud-américaines, nord-américaines voire même européennes. « Faut-il s’étendre encore plus. Ou à l’intérieur des deux conférences ? Ou faut-il réduire et créer un système à deux niveaux ? Il y a plein de combinaisons possibles à considérer afin d’obtenir le meilleur résultat ». Pas question par autant de changer immédiatement, ces changements devraient avoir lieu à l’horizon 2018. Le temps pour les équipes intéressées de se manifester et de mettre tout en place.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant