Nouveau directeur commercial France et une 6e région pour Renault

le
0
RENAULT NOMME UN NOUVEAU DIRECTEUR COMMERCIAL FRANCE
RENAULT NOMME UN NOUVEAU DIRECTEUR COMMERCIAL FRANCE

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé jeudi la nomination de Philippe Buros au poste de directeur commercial pour la France, en remplacement de Bernard Cambier qui partira diriger la nouvelle région Moyen-Orient-Inde dans le cadre d'une refonte de la carte opérationnelle du constructeur automobile.

Agé de 53 ans, Philippe Buros était jusqu'ici directeur commercial de RCI Banque, une fonction qui va échoir à Daniel Rebbi, directeur Europe de la filiale bancaire de Renault. Philippe Buros entrera aussi, à compter du 1er septembre, au comité de direction du groupe.

Conformément à l'évolution de la réglementation bancaire européenne, qui préconise la dissociation des fonctions de président et de directeur général, RCI Banque a également annoncé la nomination au poste de DG de Gianluca de Ficchy, né en Italie et PDG de la co-entreprise entre le Crédit agricole et Fiat.

Dominique Thormann, directeur financier de Renault, reste président de la filiale bancaire du groupe.

Bernard Cambier, directeur commercial du constructeur pour la France depuis 2009, va quant à lui prendre la direction d'une nouvelle région, la sixième dans la carte opérationnelle de Renault, regroupant le Moyen-Orient et l'Inde.

Cette zone était jusqu'à présent rattachée à l'Asie-Pacifique, toujours dirigée par Gilles Normand.

Outre le développement des ventes en Inde, où Renault lancera en 2015 une nouvelle voiture ultra low-cost fabriquée dans l'usine Renault-Nissan de Chennai, Bernard Cambier aura notamment pour mission d'assurer la reprise des activités en Iran.

La vente de voitures Renault sur place reste suspendue depuis la mi-2013 à cause des sanctions internationales contre le programme nucléaire de Téhéran, et le groupe attend toujours de pouvoir les relancer "si le contexte géopolitique devient favorable et en respectant strictement le cadre des accords internationaux en vigueur", précise Renault dans un communiqué.

Gilles Normand pourra quant à lui se concentrer davantage sur le projet du groupe en Chine, où Renault est en train de construire sa première usine appelée à entrer en production en 2016.

La Chine et l'Inde, parties pour devenir les deux premières puissances économiques mondiales dans moins de vingt ans, sont au coeur de la deuxième phase du plan stratégique "Drive the Change" de Renault, qui vise une accélération de l'internationalisation du groupe. L'an dernier l'Europe n'a plus représenté que la moitié des ventes du constructeur.

(Gilles Guillaume, édité par Matthias Blamont)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant