Nouveau cas suspect de contamination par le virus Ebola au Mali

le
0

BAMAKO, 11 novembre (Reuters) - Les autorités sanitaires du Mali ont identifié un nouveau cas suspect de contamination par le virus Ebola, a annoncé mardi à Reuters un porte-parole du ministère de la Santé. Aucune information supplémentaire n'a été fournie à ce stade. Le Mali, où une fillette de deux ans a succombé le 24 octobre à la maladie après avoir séjourné en Guinée, est devenue le sixième pays africain touché par l'épidémie. Les autorités ont placé sous surveillance les personnes qui ont été en contact avec la petite victime, rentrée de Guinée en autocar. Une centaine d'entre elles pourraient sortir prochainement de quarantaine au terme d'une période de 21 jours correspondant à l'incubation du virus Ebola. "Nous devons rester vigilants et renforcer la surveillance et la capacité d'apporter une réponse sanitaire à tout nouveau cas, d'autant que le Mali partage 800 km de frontière commune avec la Guinée", a déclaré lundi le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Ibrahima Soce Fall. La flambée épidémique, qui a débuté en mars, a fait près de 4.950 morts, selon le dernier bilan en date de l'OMS. Le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée sont les trois pays les plus touchés par la maladie. Des cas isolés ont aussi été enregistrés au Sénégal, au Nigeria et au Mali. Hors d'Afrique, des membres du personnel de santé ont été contaminés en Espagne et aux Etats-Unis en soignant des malades rapatriés ou des voyageurs ayant contracté le virus en Afrique. (Tiemoko Diallo avec Tom Miles à Genève; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant