«Nous n'augmenteront pas le nombre de radars»

le
1
INTERVIEW - Pour Henri Prévost, délégué interministériel adjoint à la sécurité routière, la baisse du nombre de flashs par radars est liée à une amélioration du comportement des automobilistes sur la route mais aussi à un problème de maintenance.

Le FIGARO. - Le comportement des automobilistes, explique-t-il, en partie cette baisse du nombre de flashs par les radars?

Henri PRÉVOST. - C'est une évidence. La diminution du nombre de messages d'infraction est la traduction directe du meilleur comportement des conducteurs sur nos routes. On aura pour 2013 de très bons résultats grâce au recul de l'insécurité routière. Sur les 11 premiers mois de l'année 2013, comparés à 2012, le nombre de personnes décédées est de 2943 et 391 vies ont été sauvées. S'il y a moins de flashs, cela signifie donc que les radars jouent pleinement leur rôle en obligeant les usagers de la route à mieux respecter les règles. On ne peut que s'en fé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M362321 le mercredi 18 déc 2013 à 11:26

    Bah oui, c'est déjà fait !!! super le coup de com, vous nous prenez vraiement pour des ...