«Nous n'allons pas concurrencer les fabricants chinois», confie le Pdg de Bose

le
0
«Nous n'allons pas concurrencer les fabricants chinois», confie le Pdg de Bose
«Nous n'allons pas concurrencer les fabricants chinois», confie le Pdg de Bose

Son nom est devenu synonyme de qualité audio supérieure associée à des prix élevés. En 1964, le Dr Amar Gopal Bose, fils prodige d'un immigré indien, fonde son entreprise dans l'enceinte du Massachussetts Institute of Technology de Boston (côte est des Etats-Unis) où il enseigne et a développé des brevets d'électroacoustique.

Il veut mettre à profit ses travaux de recherche sur les haut-parleurs alors que le marché des enceintes pour particuliers en est à ses prémices. Quel nom choisir ? Après un court «brainstorming» avec ses confrères du MIT, il choisit un nom court, facile à dire dans tous les langues et qui sonne comme de la technologie de pointe : son propre patronyme. Voilà pour l'anecdote.

50 ans plus tard, l'entreprise du Dr Bose, décédé en juillet 2013 à 83 ans, ne connaît pas la crise malgré des prix élevés. Bien lancée auprès du grand public par la sortie de l'emblématique enceinte 901 en 1968, cette compagnie qui a refusé d'être cotée en bourse profite toujours de sa belle réputation pour conquérir des marchés. Son catalogue va aujourd'hui des enceintes de toutes tailles (en Wi-Fi ou Bluetooth) à ses célèbres casques avec réduction du bruit ambiant pour lesquels Bose n'hésite pas à défendre férocement ses brevets devant les tribunaux comme face à son concurrent californien Beats by Dr.Dre.

L'expertise audio développée en interne équipe aussi désormais la plupart des enceintes de voitures de haut et de milieu de gamme comme le fabricant américain General Motors ou Renault et Nissan.

Pour autant, Bose communique peu sur ses ventes et ses employés, connus pour leur fidélité à la marque, cultivent le secret d'entreprise. A l'occasion des 50 ans, Bob Maresca, actuel PDG et ancien élève du Dr Bose, s'est prêté avec le sourire et beaucoup d'humour au jeu des questions/réponses. Entretien.

> De ce que l'on entend et on lit sur la philosophie de Bose, vous avez tendance à financer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant