Nous étions à la première dédicace de Valérie Trierweiler

le
0
Valérie Trierweiler a signé plusieurs centaines d'exemplaires de son livre sur sa relation avec François Hollande.
Valérie Trierweiler a signé plusieurs centaines d'exemplaires de son livre sur sa relation avec François Hollande.

Jeunes, vieux, femmes, hommes, bourgeois et sans-dents. Valérie Trierweiler a un talent : celui de rassembler toutes les couches de la population. La petite fille de la ZUP est de retour à Angers, la ville qui l'a vue grandir. Dans la queue, ils sont déjà une cinquantaine à l'attendre pour lui faire dédicacer un exemplaire de Merci pour ce moment. La plupart ont déjà dévoré son livre et partagent leurs passages favoris. "Si je vais la voir, tu m'offres un kebab ?" demande un adolescent à sa copine. Autour d'eux, les journalistes s'agitent, mais ils savent déjà que l'ex-première dame ne leur accordera aucune interview. "Valérie est là !" annonce une vieille femme en s'agitant de tous ses membres. Les photographes sont invités à la retrouver au sous-sol de la librairie pour une séance de photos. Un étage plus haut, les impatients se plient en quatre pour tenter de l'apercevoir par l'escalier. "Elle porte un gilet bleu !" s'exclame un homme. "Je n'ai vu que son épaule", lâche un autre. "Elle est mieux qu'à la télé !" assure un oeil averti. "Elle est surtout plus belle que lui", renchérit sa femme. Valérie Trierweiler est une rock-star. Ou une bête de foire. C'est selon. "Y'a la meuf de Flamby"Peu avant 16 heures, les premiers lecteurs sont autorisés à descendre les marches qui les séparent de la fille du pays. Impossible d'assister à la scène. L'accès à la salle est formellement interdit à la presse. Des barrières...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant