«Nous devons repenser notre politique à l'export»

le
0

INTERVIEW - Jean-Claude Volot est président de l'entreprise d'aéronautique, Dedienne Aerospace, basée près de Toulouse, et ancien vice-président du Medef.

LE FIGARO. - Quel regard portez-vous sur le commerce extérieur français?

Jean-Claude VOLOT. - Les choses sont simples: il y a douze ans, la balance était à l'équilibre. Depuis, notre compétitivité n'a cessé de décroître, faisant perdre à la France des parts de marché. Compétitivité et déficit commercial sont étroitement liés. Le calcul est dévastateur: 1% de perte de compétitivité, ce sont 100.000 emplois qui disparaissent. L'urgence est de redonner de l'oxygène aux entreprises.

Le problème tient-il uniquement à une question de compétitivité?

En grande partie... mais pas uniquement. Sur les 100.000 sociétés qui exportent, 18.000 réalisent 97% des montants. Les Français ne sont pas exportateurs dans l'âme et préfèrent se développer...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant