«Nous devons rendre le G20 efficace»

le
0
INTERVIEW - Christine Lagarde explique les enjeux concrets de la réunion qu'elle préside ces deux prochains jours et dont l'organisation aurait coûté 2,7 millions d'euros à la France. > DOSSIER SPÉCIAL : G8/G20 un défi pour Nicolas Sarkozy

LE FIGARO. - La crise étant derrière nous, le G20 -créé en plein cœur de la tourmente financière- est-il encore utile?

Christine LAGARDE. - Ce que nous voulons, justement, c'est éviter que l'on ne se retrouve dans une situation de crise systémique mettant des pays en péril. N'oublions pas que les événements de 2008 nous ont placés au bord du précipice. D'où la nécessité de s'attaquer, ­encore aujourd'hui, aux causes structurelles des déséquilibres, de définir le cadre d'une croissance forte, durable et équilibrée. Alors c'est vrai, le G20 est dans sa phase de consolidation. Nous devons réussir, cette année sous l'impulsion de la présidence française, à le rendre représentatif et efficace. En faire une instance dans laquelle tout le monde se reconnaît, et qui arrive à agir -comme cela a été le cas avec la régulation financière. Sinon, le G20 redeviendra ce qu'il était autrefois : un club sympathique où on débat entre gens bien élevés.

Réfo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant