«Nous avons adopté un condamné à mort»

le
0
Le 9 avril 2013, Rickey Lynn Lewis est exécuté au Texas. Il avait été adopté par un couple français de militants abolitionnistes. Deux mois plus tard, leur combat continue.

«C'est une histoire longue de dix ans qui n'est pas encore finie.» Le 9 avril 2013, Rickey Lynn Lewis, condamné à mort, était exécuté dans la prison de Huntsville au Texas (États-Unis). Quelques mois plus tôt, il avait été adopté par un couple français, militants abolitionnistes, René et Danielle Sirven, qui venaient lui rendre visite depuis dix ans.

Quelques mois avant leur première rencontre en 2003, le couple commence à échanger des courriers avec Rickey. À Pâques, alors qu'ils viennent rendre visite à un de leurs enfants installé à Houston, ils en profitent pour se rendre à la prison où est incarcéré Rickey. Ce jour-là, ce dernier reçoit une lettre, très courte, de son avocat. À l'intérieur, l'annonce de sa condamnation à mort. Date prévue: le 7 août 2003. «Là, il s'est passé que...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant