« Nous allons offrir un Netflix des savoirs »

le
0
Sandrine Treiner
Sandrine Treiner

Sandrine Treiner, la directrice de France Culture, détaille le contenu du nouveau site,lancé le 29 janvier, qui offrira, notamment, un portail consacré au documentaire.

Depuis juillet, à la suite du limogeage d’Olivier Poivre d’Arvor, Sandrine Treiner dirige France Culture. Après avoir redressé les audiences, affectées au printemps par la grève de Radio France, et connu à l’automne un record d’audience historique avec 2,3 %, la nouvelle directrice de la station s’est attelée à la refonte du site Internet, dont la nouvelle mouture sera visible fin janvier 2016.

Comment expliquez-vous ce record d’audience après tous les remous qu’a connus la station ?

La très bonne surprise a été d’abord la période estivale sur laquelle nous avons travaillé une grande partie de l’année. Nous nous sommes rendu comptequ’avec des propositions simplifiées reposant sur nos singularités cela permettait d’avoir autant d’auditeurs l’été que l’hiver. Et cela nous a vraiment galvanisés.

L’autre belle satisfaction a été la rentrée avec des indications très claires puisque les auditeurs que l’on gagne dès 6 heures-6 h 30 dans « Les Matins » restent pour « La Fabrique de l’Histoire » d’Emmanuel Laurentin jusqu’à 10 heures. Cela valide donc le choix de notre nouveau matinalier Guillaume Erner, même si je n’avais pas besoin des audiences pour en être convaincue.

Notez que, contrairement aux autres stations, nous avons redémarré sans aucune publicité. Cette rentrée a convaincu dans la discrétion. Et, après un printemps qui a été rude pour tout le monde, cet automne nous a fait du bien.

Diriez-vous qu’il s’agit d’une rentrée placée sous le signe du changement dans la co...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant