Nouailhac : Arnaud Montebourg, l'homme qui valait 3 milliards !

le
3
La fonderie Loiselet, sauvée par Montebourg, désormais en faillite.
La fonderie Loiselet, sauvée par Montebourg, désormais en faillite.

Il y a un an, durant l'été 2013, le chaud bouillant ministre du "Redressement productif" convoque le ban et l'arrière-ban de la presse et de l'audiovisuel à Dreux pour fêter un grand événement : le retour en France d'une PME qui a fermé son usine chinoise et rapatrié sa production dans l'Eure-et-Loir. La fonderie Loiselet, fondée en 1850, a décidé de revenir dans l'Hexagone après une expérience de dix années en Chine. Il est vrai qu'elle y a été fortement incitée par des aides importantes de l'État, qui a pris en passant - c'était une marotte du ministre - 22 % du capital de l'entreprise. Notre "mon tambour" national, qui n'a peur de rien, célèbre cette "résurrection", cette success-story française, avec éclat. Selon lui, l'exemple Loiselet le prouve : "Après la fuite des usines vers le reste du monde, sonne l'heure de leur retour sur le sol national." Ou comment prendre ses délires pour des réalités... Un an plus tard et malgré les aides de l'État actionnaire, la fonderie Loiselet est en faillite et cette entreprise familiale plus que centenaire se fait racheter à la barre du tribunal de commerce et à la casse par des investisseurs étrangers. Que s'est-il passé ? Apparemment, la relocalisation de la nouvelle usine aurait duré plus longtemps et coûté plus cher que prévu. On est en France, que diable, le pays des complications, des RTT, de la paperasse et des grèves ! Le patron de la fonderie avait sans doute oublié où...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guymar le lundi 22 sept 2014 à 15:42

    Bientôt le petit nappléon va revenir et dire qu'ilva sauver la France alors qu'il a doubler le déficitVous les croyez encore?

  • b.renie le mercredi 10 sept 2014 à 08:48

    En attendant c'est le pauvre contribuable que nous sommes qui va casquer pour payer les délires de Don Quichotte. Il faut l'enferme.

  • M2286010 le mercredi 10 sept 2014 à 06:52

    Encore un Enarque qui se prend pour le patron d'une PME...Ces gens là ne connaissent RIEN à la gestion d'une entreprise. Leur seule capacité: distribuer des subventions (nos impôts) qui passent ensuite dans la colonne "Pertes et Profits". Mon Tambour peut être fier d'avoir fait prendre à l'état 22% d'une société qu'il ne connaissait pas comptablement. Ségolène a fait encore plus fort avec le joyau de sa région, un fabricant de voitures électriques, qui a déposé le bilan en 6 mois....