« Notre système pénal est à bout de souffle »

le
1
INTERVIEW - Le président de la commission des lois de l'Assemblée nationale, député PS du Finistère, estime que la date du vote de ce texte, « avant les municipales ou après », n'est pas « essentielle ».

LE FIGARO. - Jean-Marc Ayrault a confirmé mercredi que le projet de loi sur la réforme pénale serait présenté «courant septembre» en Conseil des ministres. Est-ce une bonne chose?

Jean-Jacques URVOAS. - Sur le principe, évidemment. Notre système pénal est à bout de souffle. Il y a un encombrement des juridictions, des délais d'attente considérables pour les victimes, une surpopulation carcérale et une automatisation croissante des peines. Il serait incompréhensible de ne pas chercher à le rendre plus efficace.

Cette réforme doit-elle être votée au Parlement avant les municipales de 2014?

Avant les municipales ou après, la date n'est pas essentielle. Ne faisons pas de fétichisme sur le calendrier de la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le vendredi 16 aout 2013 à 08:54

    Le chaos est proche !